Valérie Romanin

Il n'est pas aisé de parler de soi!

Née à Paris, j'ai depuis toute petite aimé la danse et la musique. J'ai commencé à l'age de 4 ans par la danse rythmique, très fière de revêtir chaque mercredi mon petit tutu rose! J'ai poursuivi ce chemin par plusieurs années de danse classique, puis, vers l'adolescence, j'ai goûté au modern jazz et à la barre à terre. Apres mon baccalauréat, j'ai fait des études de sciences politiques, d'économie et d'espagnol. J'ai commencé ma vie professionnelle à Bruxelles et je suis partie la poursuivre en Amérique Latine. En 1998, est née chez moi une vraie passion pour le flamenco. J'ai étudié auprès de Sandra Claren au Chili, de Marisa Cura en Argentine et j'ai participé à différents stages animés par des danseuses de renom à Buenos Aires, telles que Eva la Yerbabuena, Belén Maya ou Soledad Barrio. En 2002, je suis allée à Séville me régaler lors de la biennale de Flamenco. Cette même année, j'ai intégré le ballet flamenco M'Oro Rubí, sous la direction de Marisa Cura à Buenos Aires. Parallèlement, j'ai fait une rencontre émouvante avec la danse orientale. J'ai été immédiatement captivée par la féminité et le raffinement qui émanent de cette danse. Je me suis formée auprès de Angela Rega au Chili, Paula Lena en Argentine et j'ai complété mes études en suivant les stages ou les cours de Leila Haddad, Zizou, Hossam Ramzy et Serena, Farida Fahmy entre autres.

Logo Flamenco Descalzo Valérie Romamin Progressivement, me sentant tout autant attirée par le flamenco que par la danse orientale, j'ai été encouragée de façon spontanée à aller vers la fusion des deux. Tout est né d'une intuition qui est vite devenue ma volonté, celle de rapprocher ces genres afin de créer une forme nouvelle et originale de danse que j'ai choisi de baptiser Flamenco Descalzo® -flamenco aux pieds nus, en français. Le flamenco aux pieds nu se tourne résolument vers les racines du flamenco, notamment celles héritées des populations maures et gitanes vivant en Andalousie. Fascinée par la migration des populations Roms (connu sous l'appellation anglaise de Gypsy Trail ou encore Romany trail), j'ai commencé à étudier le formidable impact des Tsiganes sur la danse et la musique tout au long de leur traversée, dans le temps et l'espace. Cette recherche nourrit mon travail créatif et les danses tsiganes viennent naturellement enrichir le Flamenco Descalzo® qui s'inspire de leur esprit nomade et de liberté. Je poursuis sans cesse ma formation afin d'alimenter, d'étoffer et d'enraciner ma danse. En arrivant à Londres, j'ai suivi les cours réguliers de Suraya Hilal et Alessandro el Bascioni (Hilal Dance), de Jo Wise (belly dance). Plusieurs étés successifs, je me suis rendue à la Summer School de la Raqs Sharqi Society afin de profiter d'un enseignement de qualité. J'ai profité de la tenue au Royaume-Uni de Festivals tels que Majma, Fantasia ou encore Sirocco pour y suivre des cours de perfectionnement, notamment en danses folkloriques et danses du monde. Je me suis régalée avec Miriam Szabo à Bruxelles Valérie Romanin en dansant ce qu'elle a nommé Gypsy Duende. J'ai goûté aux danses tunisiennes grâce à Nadia Saiji et l'association l'Autre Danse à Paris. J'ai découvert la vitalité des danses Amazigh (berbères) d'Afrique du Nord gràce à la fabuleuse Amel Tafsout et la diversité des danses Roms gràce à Simona Jovic. J'ai fait et continue de faire quelques incursions vers les danses indiennes et je ressens un lien de parenté très fort entre la danse classique du nord de l'Inde appelée Kathak et le flamenco. En janvier 2007, j'ai participé à un voyage au Rajasthan dans le but de découvrir la danse Kalbeliya auprés des danseuses de la communauté Sapera vivant dans les environs de la petite ville de Pushkar. En août 2007, je suis allée en Serbie pour apprendre à danser les kolos et surtout le cocek, danse rom du sud des Balkans. Deux belles expériences de terrain! L'été 2009 fut une sorte de retour aux fondamentaux, à la faveur d'un intense séjour à Jerez de la Frontera pour me nourrir de flamenco! (Les récits de voyage figurent dans la section Inspiration). Le flamenco étant une discipline vivante, il évolue sans cesse et je suis attentive aux nouvelles formes et tendances. Je participe régulièrement à des stages intensifs. Avec Pastora Galván, Javier Latorre, Mercedes Ruiz et Juan Polvillo lorsque je résidais à Londres. Avec Concha Jareño à Rivesaltes. Avec Carmen Ledesma et Cristina Hall à Paris. En Andalousie avec Chiqui, Rocio Molina et presque chaque année avec Mercedes Ruiz à Jerez.

Désireuse de transmettre et partager les connaissances que mon parcours m'a permis d'assimiler, j'enseigne le Flamenco Descalzo® et ce depuis 2003. J'ai commencé à Buenos Aires où j'ai résidé pendant cinq ans avant de m'installer à Londres et d'y vivre de 2005 à 2012. J'ai rejoint Julie de Saint Blanquat (association Etoile des sables) et Raphaelle Masson dans l'aventure du Festival BellyFusions à Paris qui faisait la part belle aux danses orientales expérimentales. Je me suis un temps rapprochée du réseau Danza Duende. En 2009, j'ai mis sur pied un collectif artistique appelé |A Cuatro Manos| avec Patricia Álvarez, brillante danseuse espagnole. Depuis cette meme année, j'anime avec Sarah Avril des rencontres intitulées |Retour aux Sources| qui tissent des passerelles entre le Flamenco aux pieds nus et la danse indienne Kalbelia. Début 2013, c'est le retour au pays, le retour en France, avec de nouvelles idées en tête. C'est d'abord le projet les |Essences d'une danse| qui est mis sur pied, en collaboration avec Claudine Vergne, aromatologue. En 2016, voient le jour les |Danses du Voyage|, une déclinaison des danses d'inspiration gitane, une découverte de métissages singuliers, de l'Inde à la Méditerranée. Il s'agit d'un cycle annuel de formation proposé par un trio d'enseignantes composé d'Emmeline Lovisi, Marilyne Giorno et moi-meme. J'ai la grande chance de retourner régulièrement en Argentine, d'y retrouver mes premières élèves et ensemble, nous poursuivons l'aventure dansante. En 2017, j'intègre l'Ecole Française de Yoga (EFY Paris rue Aubriot), déterminée à me former pour devenir enseignante de Hatha Yoga. C'est un nouveau chapitre qui s'ouvre, en cohérence avec le chemin jusqu'ici parcouru. J'obtiens la certification en octobre 2021. J'ai fait le choix de la lignée du yoga dans l'esprit de KG Dürckheim.

mains Valérie Romanin J'aime enseigner. Dans les cours de danse que j'anime, je mets à profit mes connaissances en techniques corporelles (grace à une pratique assidue du yoga, de la barre à terre et du pilates) afin d'aider les élèves à corriger leur posture et acquérir un précieux enracinement. Très intéressée par la musique et les rythmes, j'essaye d'en transmettre le goût à mes élèves, notamment à travers des exercices-jeux d'appréciation musicale. Ma méthode d'enseignement repose sur une alternance entre séquences chorégraphiées et moments d'improvisation guidée. Mon objectif, en tant que professeur -ou plutôt en tant que facilitatrice- est de permettre à mes élèves d'apprendre, de comprendre tout en vivant des instants de bien-être, de liberté et de vitalité à travers leur danse.

Valérie Romanin


En juillet 2008, à Paris, Isabelle Jacq, du site Musique Alhambra, a réalisé une interview de moi!
Si vous voulez en savoir plus sur le Flamenco Descalzo®, je vous incite à parcourir ce vivant échange de propos en cliquant sur ce lien.

film Valérie Romanin